Un noël végétarien

Noël végétarien

Auteur : Alexandra Balique, Diététicienne-nutritionniste

Les fêtes de fin d’année arrivent à grand pas. Que vous retrouviez vos proches, ou que vous le fassiez en plus petit comité avec votre conjoint(e), vos enfants… c’est un grand moment de joie et de partage. Le choix du repas de noël est important et c’est le moment de consommer des mets que l’on ne mange pas tout au long de l’année. C’est peut-être pour vous le premier noël végétarien. Que vous soyez dans une démarche individuelle ou familiale, vous devez vous demander comment se passer de fois-gras, de saumon fumé, de dinde…, quels menus vais-je pouvoir proposer pour un noël végétarien et gourmand ? Et si c’était le moment de vous lancer dans la découverte d’ingrédients culinaires, qui peut être ne sont pas raffinés, mais comme ils ne font pas partie de vos habitudes alimentaires actuelles, cela changera forcément de votre quotidien. Cet article va vous donner quelques idées et astuces. Bonne lecture !

Quelques idées et astuces

Cet article ne prétend pas couvrir toutes les possibilités existantes pour concevoir un noël végétarien, mais il y a quelques exemples, des pistes qui vous permettront d’orienter vos recherches quand vous allez vous creuser la tête pour réaliser le menu de noël ou des fêtes de fin d’année.

Je serais ravie d’échanger avec vous sur vos idées. Pour cela laissez un commentaire en bas de l’article.

Trouver des imitations végétariennes

L’idée de ne pas consommer de saumon ou de foie-gras peut être difficile pour vous. Il existe des alternatives qui imitent très bien l’aspect de tous ces produits. Cela permet de leurrer le cerveau. Bien sûr, ne vous attendez pas à retrouver exactement le même goût. Mais visuellement ces produits peuvent être assez bluffant.

Face à l’augmentation du nombre de personnes s’orientant vers une alimentation plus végétale et pour contenter tout le monde, les industriels ont sortis de nombreux produits végétaux imitant les versions animales.

Mais, on trouve plus facilement des similis-carné que des imitations de poissons.

Tous ces produits ne se valent pas. Certains seront plus ou moins ultra-transformés avec une liste d’ingrédients assez longue et pas toujours compréhensible. Le but de mon article est de vous présenter quelques possibilités et de vous permettre de faire des choix selon vos envies, vos convictions, vos contraintes et possibilités.

 Au quotidien, il faut éviter au maximum les produits ultra-transformés et des listes d’ingrédients trop longue, mais ce n’est pas un ou deux repas dans l’année qui va vous porter préjudices. Tous ces produits peuvent être une aide précieuse quand on débute son aventure de végétarien. D’autant plus, que si vous avez pris la décision récemment, on ne change pas ses habitudes du jour au lendemain. Les papilles gustatives doivent également s’habituer pour apprécier d’autres associations de saveurs.

Similis-carnés

De nombreux produits dits « similis-carnés » ont vu le jour : « saucisse », « saucisson », « steak », « carpaccio »… J’ai mis ces termes entre guillemets car depuis le 27 mai 2020, un texte de loi interdit l’utilisation des dénominations animales (steaks, saucisse…).

Pour un noël végétarien, il existe, par exemple des rôtis végétaux farcis à base de tofu. Visuellement cela imite une « dinde farcie ». Personnellement je n’ai jamais goûté et ne pourrais donc pas vous faire saliver, ou non. Mais sachez que cela existe et si vous sentez que ce premier noël végétarien va être compliqué, cela pourra vous rassurez visuellement et pourquoi pas vous permettre de découvrir d’autres saveurs.

Je vous invite à lire également notre article Par quoi remplacer la viande ?, afin de trouver d’autres idées pour votre noël végétarien.

Le faux-gras

Pour un noël végétarien, plusieurs maques proposent ce qu’on appelle des « faux gras », c’est-à-dire des faux foie-gras. Si le nom peut ressembler et que l’aspect peut fortement y faire penser, il n’y aucun ingrédients d’origine animale dans ces produits. Ne vous attendez pas à retrouver le goût du foie-gras mais niveau couleur et consistance, il pourrait vous bluffer. Vous pouvez très bien l’accompagner d’un confit d’oignons, d’un confit de figues et d’un bon verre de vin blanc moelleux ou d’une coupe de champagne. A consommer avec modération bien sûr !

Le faux-saumon

Impossible de vous passer de vos toasts de saumon, ou pour surprendre vos invités, vous pouvez trouver également des imitations de saumon. La marque Odontella propose du Solmon® tranches végétales fumées. Ce produit est réalisé à partir de micro-algues. Visuellement c’est assez bluffant. Pour le goût, je vous laisse vous faire votre propre idée. Dans la vie il faut savoir s’aventurer !

Dans le même état d’esprit il existe également des crevettes végétales. Cela donne l’illusion. Le goût n’est pas forcément là bien sûr. Et attention au niveau des ingrédients, on va y retrouver des amidons, des gélifiants, divers additifs…, donc dans ces conditions ce sera un aliment ultra-transformé avec peut-être des ingrédients pas toujours naturels.

Dessert végétarien

Les desserts vous inquiètent un peu moins car vous consommez du lait et des œufs. Vous vous dîtes ouf, une chose en moins à gérer pour ce noël végétarien. Mais, je vais être rabat-joie… J’attire votre attention sur le fait que certains desserts peuvent contenir de la gélatine de bœuf ou de porc, surtout dans les desserts où il y a de la mousse ou de la gelée.

La solution est d’évincer les desserts avec de la mousse ou de la gelée. Les bûches glacées sont une solution de secours. Il conviendra de bien lire la liste des ingrédients ou de demander à votre pâtissier ce qu’il a utilisé comme ingrédients.

Et pour être sûr de ce que vous allez manger, rien de mieux qu’un dessert maison.

Le repas de noël doit-il être équilibré ?

Les repas de fin d’année sont l’occasion de sortir de la routine quotidienne et tant pis si vos repas ne sont pas tout à fait bien équilibrés. Vous vous rattraperez sur les semaines à venir. Et ce n’est pas quelques repas qui vont entrainer des déficits ou des carences. Attention tout de même si vous avez une maladie qui nécessite un suivi strict d’une alimentation adaptée.

Si vous invitez ?

Il y a de grande chance pour que tous vos convives ne soient pas végétariens ou n’est pas envie de tenter l’expérience. Pour ne pas les frustrer et qu’ils ne fuient pas, et parce que c’est noël, vous pouvez leur prévoir tout de même des plats classiques des tables de noël, ou bien des préparations les plus ressemblantes à un plat dit « non végétarien ». Ne sortez peut-être pas des plats avec du tofu, sauf s’il est vraiment planqué, sinon cela pourrait faire fuir les plus récalcitrants !!

Et si on est invité ?

Il conviendra de prévenir vos hôtes de votre nouvelle vie de végétarien, végétarienne, si ce n’est déjà fait. Si il est difficile pour eux de s’adapter, donner leurs des idées de plats végétariens que vous aimez manger, ou si besoin venez avec votre gamelle car devenir végétarien c’est votre choix et il ne faut pas l’imposer à votre entourage. Il faut respecter le choix de chacun.

N’oubliez pas de préciser votre orientation pour ne pas avoir de déconvenue au moment du plat principal et vous retrouver avec filet de poisson sauce champagne. Certains végétariens mangent tout de même du poisson mais si vous êtes plutôt un ovo-lacto-végétarien, vous risquez ne pas manger grand-chose. N’oubliez pas que pour beaucoup de personnes les végétariens mangent du poisson.

Une autre solution est de proposer à votre hôte de participer à la confection du repas. Ce sera l’occasion de faire goûter des plats végétarien à votre entourage. Chacun pourra alors trouver son compte autour de la table et se faire plaisir

Quelques idées recettes pour un noël végétarien

Je vous ai présenté des produits alternatifs mais ils ne sont pas toujours qualitatif, ils peuvent être ultra-transformé avec une très longue liste d’ingrédients. Ouvrez l’œil si vous faîtes le choix de ces produits. Sinon le mieux est de cuisiner maison. Il existe de nombreuses recettes accessibles même au plus nul des cuisiniers.

Et ce n’est pas parce qu’on est végétarien que l’on ne peut pas manger de mets raffinés. Même si on est végétarien, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de manger des aliments que l’on ne mangerait pas tout au long de l’année. Alors il faut se faire plaisir et peu importe ses choix alimentaires. Certains trouveront du plaisir à déguster des toasts de saumon, vous ce sera avec d’autres aliments tout aussi attractifs d’un point de vu gustatif et visuel.

Je vous propose des idées simples de réalisation pour chaque composante de votre repas. Vous trouverez de nombreuses recettes sur internet avec de nombreuses variantes. Vous y trouverez forcément votre bonheur.

Amuse-bouche

  • Toast au tarama végétal (on trouve des recettes à base de tofu, de betteraves accompagné d’algues pour le côté iodé)
  • Toast de rillettes marine à base de tofu et d’algues en paillettes
  • Blinis de sarrasin et caviar végétal aux algues
  • Boulette de lentilles-corail et quinoa présentée comme des sucettes
  • Madeleine au fromage de chèvre et aux tomates séchées (plus classique, je suis d’accord mais valeur sûre !)
  • Toast de patate douce

Entrée

  • Crumble forestier aux cèpes
  • Bouchées à la reine végétarienne
  • Veloutée de châtaigne et butternut accompagné de pain d’épices (je trouve que le pain d’épices fait très ambiance « noël »)
  • Feuilleté aux cèpes
  • Œuf cocotte aux morilles et à la truffe
  • Aumônière au tempeh et marron (et si on sortait un peu des sentiers battus !)

Plat et accompagnement

  • Risotto à la truffe
  • Tofu fumé et poêlée de marrons, pommes, figues
  • Ravioles aux cèpes et à la ricotta
  • Chausson au brie et aux airelles accompagné d’une poêlée de légumes d’hiver
  • Parmentier aux morilles
  • Gratin de butternut aux noix et fourme d’Ambert

Fromage/salade

Histoire de faire une pause digestive, une petite salade est la bienvenue au cours de ce repas. Pour les plus gourmands et les plus téméraires, elle pourra être accompagnée de toute sorte de fromages froid ou chaud présentés sur des toasts.

Dessert

  • Tiramisu châtaigne et chocolat
  • Carrot cake
  • Mousse de marron
  • Poires pochés au vin chaud de noël
  • Cheesecake aux marrons glacés
  • Pain d’épices (pour moi incontournable des fêtes de noël)

 

Et vous ? Quel menu festif allez-vous concocter pour vos convives, pour votre famille ? Pour laisser libre cours à votre imagination ou partager votre expérience, laissez-nous un commentaire en bas de l’article.

Je vous souhaite de passer un très bon noël et de très belles fêtes de fin d’année.

 

A bientôt pour un nouvel article !

Image : source Pixabay

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
    Partages

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Merci pour ces idées de recettes elles
    me seront très utiles, je commence ma conversion (sans viande n est pas un problème pour le poisson c est plus difficile)

    1. Bonjour Christine,
      Merci pour ce commentaire. Je suis très contente que cela puisse vous aider.
      Notre blog a pour objectif d’aider ceux qui débutent leur conversion. Vous verrez sur le blog différents articles qui pourront vous êtes utiles.
      Nous avons également une page facebook et un groupe facebook, je ne sais pas si vous l’avez vu. Le groupe permet d’échanger entre végétarien, végétarien en conversion et futur végétarien.
      Nous enrichissons toutes les semaines notre blog d’articles et de vidéos. Pour ne rien louper, vous pouvez vous abonner. On propose également un e-book gratuitement. Il pourrait vous aider.
      Au plaisir d’échanger avec vous.
      Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :