Végétarien, végétalien et végan – Différences ?

Ces termes sont de plus en plus présents aujourd’hui dans notre société. Qui aujourd’hui n’a pas dans ses connaissances un végétarien, un végétalien, un végan ou encore un flexitarien !? Peut-être vous-même sans le savoir !? Et même au supermarché, qui n’a pas croisé un steak végétal ou un plat veggie !?

Mais savez-vous vraiment définir ces termes ? Savez-vous où vous vous situez ?

Quelques chiffres

Quelques chiffres sur ces tendances sont disponibles suite à l’étude réalisée par le CREDOC pour FranceAgriMer et l’Observatoire CNIEL des Habitudes Alimentaires (l’OCHA) en 2018 (Combien de végétariens en Europe ? Synthèse des résultats à partir de l’étude «Panorama de la consommation végétarienne en Europe», édition octobre 2019). Dans cette étude 4 pays européens ont été étudiés.

Le CRÉDOC, Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie, est un organisme d’études et de recherche au service des acteurs de la vie économique et sociale.

FranceAgriMer, Établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, est un établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère en charge de l’agriculture, créé en 2009. L’OCHA est l’observatoire des habitudes alimentaires de l’interprofession laitière.

En France, selon l’étude, il y aurait 5,2% des français se déclarant végétarien, végétalien ou végan. 3,8% ne consomment jamais produits carnés, 2,9% ne consomme jamais de produits carnés, ni de poissons et fruits de mer. La France compte 67 millions d’habitants (INSEE, 2019), il y aurait donc 3,5 millions de personnes se déclarant végétarien, végétalien ou végan et 2 millions qui ne consomment jamais de produits carnés, ni de poissons et fruits de mer. Les flexitariens seraient  20%, soit 13,4 millions de personnes en France. (Source : Enquête CREDOC pour FranceAgriMer et l’OCHA, 2019).

Dans le monde, il y a 375 millions de végétariens (source : 2014 Meat Atlas of the Friends of the Earth and the Heinrich Böll Foundation). C’est l’Inde qui est le pays où le végétarisme est le plus pratiqué. Selon différentes sources, il y aurait entre 25 et 35% de végétarien.

Un peu d’histoire

Le végétarisme est apparu à l’antiquité en lien avec la souffrance animale mais il s’est surtout développé à la fin du XVIIIe siècle. Beaucoup de mouvement religieux poussent également au rejet de la consommation de chair animale pour diverses raisons. En 1847, en Grande-Bretagne, né la Vegetarian Society, permettant d’accentuer le développement du végétarisme et d’entrainer, en Europe, aux États-Unis, la création d’autres associations. Des désaccords se font sentir quant à la consommation des différents produits animaux et c’est en 1945 que la Société Végane est créée. En France, c’est après 1968 que le mouvement végétarien se développe davantage.

Définition

L’alimentation du végétarien, végétalien et végan exclut les aliments issus de la chair des animaux. C’est-à-dire que les viandes, les poissons sont exclus.

Les ovolactovégétariens

Quel nom compliqué à prononcer ! Un végétarien ne consomme pas de chair animale et ni tout aliment ayant nécessité la mort d’un animal. Un végétarien ne consomme pas de viandes, de poissons. Mais chez les végétariens on peut retrouver différents modes alimentaires. Chez les ovolactovégétariens, les œufs et les produits laitiers sont consommés. Ainsi que le miel. C’est la forme la plus courante du végétarisme.

On peut ensuite différencier :

  • Lacto-végétarisme qui exclut tous les produits animaux sauf les produits laitiers ;
  • Ovo-végétarisme qui exclut tous les produits animaux sauf les œufs ;
  • Pesco-végétarisme qui exclut tous les produits animaux sauf le poisson ;
  • Ovopesco ;
  • Lactopesco ;
  • Ovolacto ;
  • Semi-végétarisme où la viande rouge est exclu alors que la volaille est consommée.

Les végétaliens 

Les végétaliens vont encore plus loin. Le végétarisme exclut toutes les sources animales, c’est-à-dire, le beurre, le fromage, le lait, les œufs, la viande, le poisson, le miel… et tous les dérivés.

Les flexitariens 

Aujourd’hui on entend de plus en plus parler de flexitarisme. Ce sont des personnes qui réduisent leur quantité de produits animaux. Certains n’excluent que la viande rouge par exemple, considéré également comme des semi-végétariens.

Les végans 

Le véganisme correspond à un mode d’alimentation basé sur le végétalisme et qui en plus refuse toute exploitation animale et le transpose à sa vie matérielle. Il ne porte ni chaussures ni vêtements qui pourraient être fabriqués à partir de matière animale. Il en est de même pour les produits d’hygiène corporelle ou pour la maison. Aucun produit ne doit en contenir ou avoir été testé sur les animaux.

Les raisons de ces choix

Ne vous est-il jamais arrivé de vous demander pourquoi votre voisin(e), vos amis ou encore vos collègues ou vous-même avaient choisi ce mode d’alimentation ?

Les raisons sont diverses. Les premières qui viennent à l’esprit sont souvent le bien-être animal ou encore la santé. Mais on peut avoir des raisons religieuses, économiques, par goût, raisons psychologiques suite à un choc émotionnel, l’orthorexie, une histoire personnelle, raisons philosophiques ou encore sous influences familiales.

Régime crudivore

Je voudrais également vous parler de cette pratique qui est peut-être méconnu pour certains. Le mode d’alimentation consiste à s’alimenter qu’avec du crus : fruits et légumes.

Pourquoi ce choix ? Très souvent cela vient de la peur que les aliments développent, à la cuisson, des substances dangereuses pour la santé (thématique d’un de nos prochains articles). Ils font donc un choix d’avoir une alimentation vivante.

Régime frugivore

Dans ce mode d’alimentation les fruits sont mangés de façon exclusive. Parfois l’alimentation est complétée avec quelques légumes, des graines oléagineuses, des algues, des graines germées, des fleurs ou encore des champignons.

Et après ?

Envie de vous lancer et réduire, voire supprimer, votre consommation de produits animaux, ne louper par nos prochains articles. Parce que les produits animaux apportent des nutriments indispensables à notre organisme, si on se lance seul dans un changement de consommation alimentaire, il faut savoir où trouver ces nutriments ailleurs pour ne pas avoir de carences et rester en forme. Il faut savoir que certains signes de carences ne se voient qu’au bout de quelques années. On peut citer la vitamine B12 où nous avons des stocks pour 3-4 années et cette vitamine se trouve surtout dans le monde animal.

 

Cet article aura permis de poser les bases de ces différentes notions et les prochains articles permettront de vous aider à en savoir plus sur la nutrition, la santé, les savoir-être et les savoir-faire, pour engager sereinement des changements alimentaires.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire notre article Par quoi remplacer la viande ?

Vous pouvez également consulter le site de l’Association végétarienne de France ici.

Dîtes nous où vous en êtes en commentaires et les thématiques d’articles qui pourraient vous aider dans vos changements alimentaires ou compléter vos connaissances.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 75
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.