3 actions pour devenir végétarien et ne pas craquer!

Mercredi 28 janvier 2015, l’Assemblée nationale a voté en lecture définitive le projet de loi relatif à la modernisation du droit. Le Législateur, dans le Code civil (nouvel article 515-14), reconnait désormais les animaux comme des « être vivant doué de sensibilité ». Ils ne sont plus des biens meubles (article 528). C’est une action sans précédent ! Nous sommes nombreux à nous demander comment arrêter de manger de la chair animale. Mais comment faire si l’on aime trop la viande ? Comment ne pas craquer ? Pour vous aider à passer le cap, nous avons souhaité partager avec vous quelques réflexions et 3 actions pour devenir végétarien et ne pas craquer.

Première action : réduire progressivement la consommation de viande et devenir végétarien

Cela consiste à ne pas manger de viande pendant un, puis deux et enfin trois jours par semaine. Cette méthode est utilisée par beaucoup d’entre nous pour réduire progressivement sa consommation de viande. En fait cela facilite une transition en douceur pour perdre l’habitude de manger de la chair animale.

Bien que il existe énormément de recettes végétariennes, sur internet ou dans des livres spécialisés. Au fur et à mesure que vous remplacerez les plats carnés par des plats végétaux, vous allez vous apercevoir que le goût de la viande devient écœurant ! Le palais évolue : le goût de la viande et du sang devient répugnant après une éducation graduelle à d’autres saveurs, odeurs et plaisirs. Vous allez découvrir des façons de cuisiner et épicer vos plats qui vous étonneront !

Pour savoir quoi acheter, comment manger équilibré et varié, vous pouvez lire nos articles : Manger équilibré et varié – c’est quoi ? et Liste de courses pour un végétarien épanoui !

Deuxième action : manger en toute conscience

Cela consiste à penser à l’origine de la nourriture que nous consommons quand nous sommes assis à table pour manger. Pensons à la beauté de l’animal lorsqu’il naît, aux moments qu’il partage avec sa mère pendant la tétée. Pensons au bonheur ressenti dans le pré, à sa joie de vivre ! A contrario réfléchissons au moment où il est arraché de son milieu de vie pour aller à l’abattoir et parcourir parfois des milliers de kilomètres dans des conditions ignobles. Les derniers instants de sa vie lorsqu’il attend avec peur d’être exécuté et enfin sa douleur. Aimerions-nous le tuer ou le dépecer nous-même ?

Pensez à cet être vivant qui ne demande qu’à vivre. Imaginons sa peur lorsqu’il est confronté à ses congénères abattus dégoûte la plupart d’entre nous et nous freine au moment de manger de la chair animale. Paul McCartney, végétarien de longue date, a dit : « Si les abattoirs avaient des murs en verre, tout le monde serait végétarien ».

Troisième action : faire de la méditation

Enfin, pour beaucoup d’entre nous, la méditation aide à devenir et à rester végétarien. La méditation aide à se centrer sur soi et à comprendre son entourage. C’est une révélation, une évidence qui repose sur la compassion et la non-violence. Cela consiste à ne pas causer la souffrance d’êtres humains et, plus largement, les animaux, les plus petits insectes, toutes les formes de vie.

Un de nos lecteurs, Jérôme, disait dans un message : « Si je devais décrire en une phrase mes débuts de vie végétarienne ce serait “que l’on tue le moins possible d’êtres vivants pour moi“. La première souffrance, celle qui m’est immédiatement apparu, fut celle qui se trouvait dans mon assiette à chaque repas. »

J’espère vivement que ces trois actions / réflexions vous aideront à devenir végétarien et à ne pas craquer !

Si vous avez des actions à proposer, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

A très bientôt.

Photo de Pete Linforth de Pixabay

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 146
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.