La gélatine de porc | Tous les produits animaux cachés dans l’alimentation

Auteur : Alexandra Balique, Diététicienne-nutritionniste

Vous êtes végétarien ou vous souhaitez devenir végétarien et vous faites la chasse aux produits animaux comme la gélatine de porc mais savez-vous que vous consommez certainement à votre insu des produits d’origine animale. Vous allez me dire, bien sûr, car peut être vous mangez des œufs, des produits laitiers, du fromageMais savez-vous que certains ingrédients et additifs que vous avez peut-être dans vos produits peuvent être d’origine animale (viande, poisson) ? Grâce à cet article vous saurez les identifier et les éviter. Bonne lecture !


J’ai arrêté les produits animaux

Que ce soit pour votre santé, pour le bien-être animal, pour le bien de la planète, vous avez décidé d’arrêter de consommer des produits carnés, du poisson. Si vous consommez essentiellement des produits bruts, vous serez un peu moins concernés. Bien qu’il faut faire attention à certains fromages, comme nous le verrons par la suite. En revanche, si vous avez l’habitude d’acheter des aliments transformés, ultra-transformés de l’industrie agroalimentaire même chez les plus petits, vous consommez certainement, à votre insu, des ingrédients d’origine animale comme de la gélatine de porc.

Complexité des étiquettes

Il est vrai que ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver sur les emballages alimentaires. Voyons un peu les ingrédients et additifs trompeur, et qui en réalité proviennent du monde animal. On peut y retrouver des ingrédients dérivés du porc, du veau, de la vache, du bœuf, du poisson, des volailles et même des insectes. Et oui même les insectes sont des animaux utilisés pour les additifs ! Si on prend le porc par exemple, il y a la gélatine de porc bien connu que l’on retrouve souvent dans les bonbons mais pas seulement.

On vous invite à consulter également notre article Les additifs alimentaires : les repérer, leurs rôles qui vous aidera dans votre quête du mieux manger et devenir un végétarien avisé.

Liste des composants à supprimer ou à éviter

Sur le site https://www.les-additifs-alimentaires.com/, vous trouverez une liste des additifs qui ne proviennent pas d’animaux, ceux qui peuvent être soit végétal, soit animal, ceux qui ont toujours une origine animale. Vous pouvez également vous procurer différents livres pour vous y retrouver avec les additifs comme « Le nouveau guide des additifs » d’Anne-Laure Denans.

 Quelques exemples issus d’animaux : gélatines de porc …

Voici quelques exemples que l’on peut retrouver assez souvent dans les produits transformés et ultra-transformés :

  • E120: carmin, acide carminique. C’est un colorant rouge qui provient de la cochenille qui est un insecte. Il sert donc à apporter une couleur rouge, rosé. On en retrouve dans les yaourts aux fruits rouges, dans les chewing-gums, dans les croûtes de fromage, dans les bonbons…
  • E428, E441: c’est la gélatine qui peut provenir du porc, du bœuf… Et on en trouve dans de nombreux produits comme les laitages, les bonbons, les crèmes glacées, les gâteaux…
  • E322: pour ceux qui ne mangent pas d’œuf, vous pourriez en manger au travers de cet additif qui est la lécithine. Très souvent on retrouve des lécithines issues de soja, mais il est tout à fait possible d’en trouver issu du jaune d’œuf. Les lécithines sont retrouvées dans de nombreux produits. C’est un émulsifiant.
  • E470: C’est la famille des gélifiants et ils peuvent provenir de bœuf, de porc…
  • E542: phosphate d’os. Comme son nom l’indique, c’est un dérivé des déchets d’os. Vous ne devriez pas le trouver car il se trouve dans les produits transformés qui contiennent de la viande.

Encore d’autres exemples …

  • E627: C’est le guanylate de Sodium. Il apporte la saveur umami aux aliments et peut être obtenu à partir de poissons ou d’algues.
  • E640: la glycine qui provient de protéines animales. Il peut être utilisé comme exhausteur de goût.
  • E904: gomme de shellac. Cet additif permet de donner un côté brillant au produit. On peut en retrouver sur les fruits car cela permet de les protéger. On se méfie des fruits du conventionnel qui sont super brillants comme les pommes rouges… Cet additif provient également d’une cochenille. On en trouve également dans les bonbons, les gélules de certains médicaments…
  • E1105: lysozyme. On peut retrouver cet additif dans les fromages. Il sert de conservateur. Et il provient du blanc d’œuf. Cela concerne les personnes qui ne souhaitent pas manger d’œufs.

Fabrication des fromages

On est d’accord le fromage, provient bien de l’animal mais vivant. Et dans les fromages on retrouve des produits animaux et ces animaux ont du être tué pour cela.

Certains fromages affinés peuvent avoir été fabriqués avec de la présure. La présure sert à faire cailler le lait pour obtenir une partie solide, base du futur fromage. La présure provient de l’estomac de veau. En magasin, c’est écrit dans la liste des ingrédients, si vous achetez du fromage sur un marché ou chez un producteur, vous n’aurez pas l’information. Il faudra alors le demander.

Rassurez-vous, le caillage du lait, c’est-à-dire la coagulation du lait, en vue de fabriquer le fromage peuvent utiliser d’autres coagulants qui peuvent être d’origine végétale, microbienne ou de synthèse.

Et l’alcool dans tout cela ? Des animaux ?

Je vais d’abord commencer cette partie par la petite phrase qui se doit : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !

Et même dans l’alcool, on peut retrouver des produits animaux. Pour ce qui est du vin, au cours du procédé, ils peuvent être clarifié à l’œuf, ou encore avec un type de protéines extraites du poisson, de la caséine de lait, des protéines du collagène de porc. Dans certaines bières, on peut avoir également une étape de clarification. La clarification permet d’éliminer les particules en suspension.

Il sera très compliqué de savoir si pour la fabrication de votre vin ou de votre bière il a été utilisé des éléments d’origine animale au cours de sa fabrication. Cela n’est pas indiqué sur l’étiquette et il n’y a pas d’obligation.

On en boit peut-être moins souvent, mais le champagne, c’est pareil.

Si vous achetez toutes ces boissons chez un producteur, vous pourrez lui demander directement. Par contre dans les magasins c’est plus compliqué. Peut être dans certains magasins bio, on peut trouver des bouteilles avec un peu plus d’explications ou sur le site du producteur qui explique sa démarche.

Les autres boissons

Faites également attention aux jus de fruits concentrés qui peuvent contenir des additifs ou un enrichissement en vitamines provenant d’animaux. Le mieux étant le jus pressé maison ou encore de consommer un fruit frais entier et bio pour profiter au maximum des fibres et des vitamines. C’est bien meilleur pour la santé !

En ce qui concerne les sodas, il faut les fuir, déjà parce qu’ils sont néfastes à la santé et en plus en fonction des marques il y a une grande liste d’ingrédients et d’additifs qui pourraient contenir des produits d’origine animale.

Mais comment on fait concrètement ?

Comme vous l’avez vu, il peut être compliqué pour certains produits de savoir ce qu’ils contiennent réellement. Mais quelques réflexes sont à mettre en place. Il faut lire les étiquettes le plus possible et en cas de doute on change de produit. Il faut éliminer le plus possible les aliments ultra-transformés. Vous avez de grandes chances d’y retrouver des additifs d’origine animale (gélatine de porc, cochenille…). Il faut cuisiner le plus possible des produits bruts. Pour les produits où il n’y a pas l’information, il faut soit les éviter ou soit trouver une alternative chez un petit producteur avec qui vous pourrez discuter et donc savoir comment il fabrique ses produits.

Et les cosmétiques et les médicaments ? Encore des animaux ?

Dans cet article, je n’ai abordé que les denrées alimentaires car c’est mon champ d’action, mais la même réflexion peut être faite avec les cosmétiques, les médicaments

 

Et vous ? Connaissez-vous d’autres ingrédients d’origine animale ? Comment faites-vous pour les éviter ?  Faites-nous part de vos remarques, questions, doutes en commentaire, et nous nous ferons un plaisir d’y répondre et de vous aider. Nous sommes aussi disponibles via le formulaire de contact.

 

N’oubliez pas de vous abonner pour ne pas louper nos prochains articles.

 

A bientôt pour un nouvel article !

 

Source :

Image : source Pixabay

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.